Artistes
invités

fermer la page

Jean-Luc Raharimanana, Hamza Lenoir, Nadjim M’Chamgama, Fatima
Contes traditionnels mahorais revisités par de jeunes auteurs

Médiathèque
Chirongui
03 août→09 septembre
Pour fêter la réouverture de la médiathèque de Chirongui à Mayotte, Hamza Lenoir, Nadjim M’Chamgama et Fatima, trois jeunes auteurs mahorais seront accompagnés par l’écrivain Jean-Luc Raharimanana durant le mois d’août 2020 pour entamer un travail de découverte des contes traditionnels et amorcer une réflexion sur l’oralité.

Avec le projet « Hale halele » qui vise à conserver la mémoire de la commune, la ludothèque de Chirongui a collecté par enregistrement des histoires traditionnelles en langue locale (kibushi et shimaore) auprès des anciens de cinq villages (Tsimkoura, Chirongui, Poroani, Mirereni, Malamani). En partenariat avec la Compagnie Soa Zara fondée par l’écrivain Jean-Luc Raharimanana et l’Agence régionale du livre et de la lecture de Mayotte, une résidence de création avec un jeune auteur de Mayotte, Hamza Lenoir, avait été envisagée avant le grand confinement, pour réaliser un recueil contes.

Pendant le mois d’août, les auteurs s’immergent dans la tradition orale, écoutent des contes bilingues et se les approprient pour ensuite
proposer une lecture grand public de ces textes. Au côté de leur aîné (en littérature et en âge), les jeunes auteurs, baignés dans une culture littéraire francophone, pourront puiser dans la richesse de leur tradition orale. Manière d’interroger l’influence que les contes traditionnels oraux peuvent avoir dans la création littéraire contemporaine et de questionner le rapport à l’écrit à Mayotte.

En même temps que l’immersion dans cette culture de l’oralité, des temps d’échanges sont prévus avec la conteuse et bibliothécaire de la commune Houzania Boina pour travailler sur la mise en voix et valoriser l’oralité. De même, les trois jeunes écrivains auront l’occasion de rencontrer les anciens qui ont prêté leur voix et leur mémoire durant la collecte.

Au terme de deux semaines de résidence à la médiathèque et d’une semaine d’écriture personnelle, les auteurs rencontreront le public le mercredi 9 septembre pour retransmettre leurs travaux, dans le cadre de la réouverture médiathèque de Chirongui et de la reprise des mercredis du conte.

L’écrivain Jean-Luc Raharimanana invite trois jeunes auteurs mahorais à l’accompagner en résidence de création pour découvrir des contes traditionnels et réfléchir à l’oralité.

Jean-Luc Raharimanana, écrivain de l’océan Indien, a publié une vingtaine d’ouvrages, de la poésie au roman, du théâtre à l’essai. Il a fondé la Cie SoaZara en 2013 et a joué pour de grands festivals (Avignon, Francfort…). Il est lauréat du Prix Jacques Lacarrière en 2018 pour son roman Revenir, aux éditions Payot-Rivages.

Lors d’une résidence de trois ans à Mayotte, il a accompagné quatre jeunes Mahorais dans l’écriture.

Aujourd’hui, il travaille avec l’ARLL Mayotte, une association interprofessionnelle qui a pour mission d’accompagner la structuration de la filière livre sur le territoire de Mayotte, à l’émergence des jeunes écrivains sur le territoire.

Hamza Lenoir est un jeune auteur issu de l’atelier d’écriture animé par Raharimanana au Centre universitaire de Dembeni à Mayotte. Il a publié une première nouvelle dans la revue Les Lettres de Lémurie en 2019 et se consacre désormais à l’écriture.

Nadjim M’Chamgama et Fatima sont des écrivains en herbe qui participent au projet.