Artistes
invités

fermer la page

Maharaki
Projection-rencontre autour de “Projet H“

Bibliothèque Le François
Le François
24 août→12 septembre
  • 28.08
    Médiathèque de Sainte-Luce
  • 03.09
    Bibliothèque du Robert
  • 08.09
    Bibliothèque du Robert
  • 10.09
    Médiathèque du Saint-Esprit
  • 11.09
    Médiathèque du Morne Rouge
  • 12.09
    Bibliothèque Schœlcher, Fort-de-France
Toutes les dates
La cinéaste Maharaki propose la diffusion de son dernier court métrage intitulé « PROJET H » qui vient d’être réalisé pendant le confinement.

Véritable performance artistique et technique, le court-métrage, inspiré d’une blague antillaise, questionne l’impérialisme américain ainsi que la capacité des pays sous domination à prendre en main leur destin.

Outre la projection de ce court métrage réalisé durant la confinement, Maharaki ira à la rencontre des spectateurs par un moment d’échange prévu à l’issue de la projection.

 

Passionnée de cinéma, Maharaki réalise son premier court-métrage en 1999. En 2002, alors qu’elle est encore étudiante à l’Ecole Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation de Paris (EICAR), Maharaki produit et réalise le court-métrage Innocents qui participe à des festivals internationaux tels que le FESPACO au Burkina Faso et Vues D’Afrique au Québec.

En 2004, dans le cadre de la manifestation de clôture de promotion de l’EICAR dont elle est diplômée d’un "Bachelor in Fine Arts – Audio Visual & Film Production", Maharaki remporte le Grand Prix du Jury pour la réalisation de son court-métrage Dig It. Décerné au Forum des Images à Paris et remis en présence du réalisateur Oliver Stone, le prix consacre un court-métrage à la fois drôle et ambitieux. Le rôle principal, joué par Edouard MONTOUTE, a valu à l’acteur le Prix de l’interprétation masculine.

Au fil des années, Maharaki reçoit de nombreuses récompenses pour ses courts-métrages, clips (Krosfyah, Shontelle, Rihanna) et publicités.

Ne perdant pas de vue ses rêves de cinéma, Maharaki parcourt le monde, durant l’année 2014, avec son court-métrage, Vivre, sélectionné à plus d’une cinquantaine de festivals nationaux et internationaux et récompensé de 11 prix en moins d’un an.

Fin 2017, Maharaki réalise son premier long-métrage documentaire, JOCELYNE, MI TCHE MWEN. Produit par Riddim Production et coproduit par Canal+ Antilles et Canal+ Guyane, le portrait intimiste et touchant de la chanteuse Jocelyne Beroard, seul membre féminin du légendaire groupe Kassav’, a remporté plusieurs prix.

Courant 2020, Maharaki réalise et produit son court-métrage Projet H. Véritable performance artistique et technique, le film, inspiré d’une blague antillaise, questionne l’impérialisme américain ainsi que la capacité des pays sous domination à prendre en main leur destin. Projet H est actuellement inscrit à plus d’une cinquantaine de festival autour du monde.

Maharaki