Artistes
invités

fermer la page

Sarah Décamps
Violon solo

Auvergne Rhône-Alpes
24 octobre→05 novembre
  • 24.10
    Bibliothèque de Fillinges
  • 05.11
    Médiathèque de Volvic
Toutes les dates
Le programme pour violon solo élaboré par la soliste Sarah Décamps explore les facettes les plus brillantes et virtuoses de l’instrument. C’est un programme qui repose essentiellement sur l’éclat, avec deux des compositeurs les plus redoutables pour l’instrument, Paganini et Ysaÿe :

  • Jean Sébastien Bach : Sonate n°2 ;
  • Niccolò Paganini : Caprices n°9 et 24 ;
  • Eugène Auguste Ysaÿe : Sonate n°6 ;
  • Ernesto Camillo Sivori : Etude-caprice n°5 ;
  • Heinrich Wilhelm Ernst : Etude n°6 The last Rose of Summer
Image : Partition d’une sonate de Jean Sébastien Bach, CC BY 4.0

Sarah Décamps est violoniste. Née en 1996, elle débute le violon au Conservatoire à rayonnement régional de Toulouse dans la classe de Nina Likht qui lui enseigne l’exigence et la rigueur dans le travail. Elle rencontre Suzanne Gessner à l’âge de 12 ans, qui la suivra jusqu’à son entrée au Conservatoire national supérieur de musique et de danse (CNSMD) de Paris en 2014.

Très attachée à la musique de chambre, elle a étudié au CNSMD avec divers professeurs tels que François Salque ou Michael Hentz et dans des formations variées telles que le quatuor à cordes, le trio avec piano, la sonate avec piano ou encore le quintette avec piano. Elle se produit notamment avec Gilles Colliard, Boris Garlitsky, Florent Héau, Lise Berthaud, Olivia Hughes ou encore Antoine de Grolée.

En parallèle, elle participe à de nombreuses masterclass avec des personnalités telles que Raphaël Oleg, Mihaela Martin, Nemanja Radulovic, Leonidas Kavakos, Zakhar Bron, Myriam Fried, Ivry Gitlis ou encore Pintchas Zuckerman.

Lauréate de plusieurs concours internationaux, elle se produit en soliste dans le Concerto de Sibelius à la Halle aux Grains de Toulouse en novembre 2014 avec la Philharmonie de Toulouse ainsi que dans le Concerto de Tchaikovsky avec l’Orchestre de Chambre de Toulouse en avril 2017 puis décembre 2018.

Se produisant au sein de grands orchestres français, elle est invitée en qualité de violon-solo par l’Orchestre National du Capitole de Toulouse en 2019.

 

Sarah Décamps